1. École interfacultaire de Bioingénieurs
  2. Accueil
  3. Actualités

Benoît Haut président de l'ARES-CCD

Publié le 10 octobre 2019 Mis à jour le 23 octobre 2019

Benoît Haut, directeur du laboratoire TIPS et responsable de la Codepo, devient président de la Commission pour la coopération au développement de l’ARES.

Benoît Haut, directeur du laboratoire TIPS et responsable de la Codepo, devient président de la Commission pour la coopération au développement de l’ARES (ARES-CCD). Il travaillera avec une équipe de 18 permanents, sous la responsabilité d'une directrice, à laquelle s'ajoutent les représentants de chaque université et haute école. Son rôle sera de veiller  au bon fonctionnement de l’ensemble. Il travaillera en particulier, avec les autres représentants des établissements d'enseignements supérieurs, à la définition des programmes mis en oeuvre, à la définition des processus de sélection et, de manière générale, à la définition de l’orientation stratégique de l’ARES-CCD. Il répondra aussi aux questions de la DGD, l'unique bailleur de fonds de l’ARES-CCD.

En tant que partenaire de la Coopération belge au développement, l'ARES-CCD soutient des partenariats entre les établissements d'enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les établissements de 18 pays du Sud (Bolivie, Pérou, RDC, Burkina Faso, Cambodge, etc.) pour renforcer ceux-ci dans leurs missions de formation, de recherche et de service à la société, et dans leur rôle d'acteur du développement. Le budget annuel de la Commission s'élève à environ 30 millions d’euros et permet de financer une multitude de projets : sensibilisation des étudiants, accueil d’étudiants du Sud en Belgique, projets de recherche en partenariat Nord-Sud, développement de nouveaux programmes de Master au Sud, appui au fonctionnement des institutions du Sud, etc. 

null

« M’impliquer dans des projets de coopération au développement a toujours été une priorité pour moi et je pense que l’ingénieur peut avoir un rôle important à ce niveau. Cette présidence me permettra d’avoir une action concrète et importante pendant 5 ans, en participant notamment à la définition des orientations stratégiques de l’ARES-CCD », assure Benoît Haut, qui entend encourager ses collègues de l’École polytechnique et de l’École interfacultaire de Bioingénieurs à s'impliquer dans des projets avec des universités au Sud.